Mutualiser, c’est économiser

La Communauté de Communes Centre Mauges compte 11 communes rassemblées autour de quatre axes majeurs : le développement de l’attractivité économique et touristique, l’aménagement du territoire communautaire et le développement de la qualité de vie, l’épanouissement de la population, le développement du soutien aux publics.

 Florian Boisseau, responsable informatique de la communauté, vient tout récemment de retenir OMR pour mener une opération de mutualisation du parc Impression.

« Notre communauté possède un parc Impression disparate avec des matériels présentant des caractéristiques, des services et des contrats variés. Il s’avérait donc utile de pouvoir harmoniser au mieux cet ensemble. Aujourd’hui, dans le déploiement du projet, près de la moitié des communes sont partie prenante.

Poser le cahier des charges
Finalement, c’est cette étape qui fut la plus difficile à mener. Il m’a fallu faire l’inventaire de chaque commune, repérer les besoins et les modes d’utilisation, mettre à plat les contrats. En cela, les conseils de Christian Bidet d’OMR m’ont été précieux. Etant déjà en relation avec lui pour une autre prestation, il a su m’aider à éviter certaines zones d’ombre, à bien faire le tour de la situation afin de bâtir un cahier des charges clair, lisible et complet.

Une décision simple
Avec un cahier des charges bien préparé, il nous a été aisé d’analyser les propositions qui nous ont été faites. Notre objectif était précis : réaliser des économies d’échelle substantielles par cette mutualisation. La réponse d’OMR a été la plus lisible, et la moins onéreuse. Aujourd’hui, nous avons déployé 6 copieurs couleur et 4 copieurs noir & blanc sur 5 communes.

Du simple au triple
Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les économies réalisées vont de 20 à 30 % pour certaines communes... Quand d’autres les multiplient par trois ! Une telle mutualisation, tant des achats que du volume copie, est réellement efficace. Pour preuve.

Vers demain
Cette mutualisation s’inscrit dans une vision à long terme. Elle prouve bien qu’on ne peut continuer à voir localement et que des approches, des moyens communs ne peuvent qu’apporter des plus à chacun. C’est en cela qu’une des prochaines étapes pourrait se développer par une réflexion autour de la GED. A suivre... »